fren

ENGAGÉS ! #04

Chaque semaine, suivre ceux qui se mobilisent et nous font avancer

Le journal de Cristalco pendant la crise COVID-19

#unpeumeilleurchaquejour

"On nous a demandé si rien ne venait de Chine dans nos produits"

Des restaurants fermés mais des ventes de produits laitiers et de confitures qui augmentent fortement. Au plus près des bouleversements des modes de consommations, le sucre soutient le tissu agroalimentaire dans une solidarité industrielle renforcée, ce dans toute l’Europe. Témoignages.

Ludovic Brasset, Directeur Commercial Sucre BtoB Europe
Rassurer sur l’origine et les frontières
Bien avant les décisions de confinement, certains de nos clients européens de l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique se sont inquiétés. D’abord de l’origine de nos matières premières. Notre ancrage français (80% cultivé et produit en France) et notre sourcing très maîtrisé en Europe, en Amérique latine et à l’ile Maurice se révèlent être une vraie force. Très vite, ils nous ont également interrogé sur notre capacité à les approvisionner suffisamment. Sachant que 50 % de nos produits franchissent au moins une frontière, le risque de fermeture a parfois suscité de fortes inquiétudes. Aujourd’hui, la supply chain tient bon et nos stocks sont suffisants. Toutes les énergies sont concentrées sur un objectif : assurer à tous qu’il n’y ait pas de rupture.

Vivre la crise à l’échelle européenne
Notre présence Européenne nous a permis de voir la crise se propager d’un pays à l’autre. En Italie d’abord, puis en France, plus doucement, plus tard, mais plus "violemment", en Espagne et finalement dans tous les pays. Nous avons dû nous adapter aux décisions de chaque gouvernement. Par exemple, le blocage des frontières en Slovaquie ou l’interdiction pour un non-résident de rester plus de 24 heures en Hongrie. Cette situation très mouvante a nécessité d’être encore plus proche de nos clients. Plus le confinement s’est déployé en Europe, plus la proximité avec eux s’est renforcée, en avançant ensemble entre industriels.

Gilles Guiziou, Directeur des ventes Sucre BtoB
Répondre à des situations d’une très grande diversité
Nous vivons avec nos clients le bouleversement des modes de consommations. Un exemple ? En France, les ventes au secteur des boulangeries-pâtisseries ont chuté dramatiquement (-70 % en avril !). Les plus impactés sont les acteurs de la restauration hors foyer (RHF), même tendance pour les glaciers, les clients liés au tourisme ou les soft drinks, très touchés par l’annulation des festivals et des événements sportifs. À l’inverse, dans l’industrie agroalimentaire, les produits laitiers, les spécialités pour le petit-déjeuner et le goûter progressent. 
Enfin, d’autres facteurs jouent. L’impact de la crise est démultiplié pour les plus petites entreprises ou chez ceux qui exportent beaucoup hors d’Europe et souffrent du coup de frein des échanges mondiaux. C’est toute cette diversité qui fait la complexité de notre secteur BtoB et nous engage à accompagner notre millier de clients de très près.

Pour penser à… l’après-crise
Mieux se projeter, toujours plus d’écoute… C’est comme cela que notre métier doit évoluer à l’issue de cette crise. Nous réinventons actuellement des outils de modélisation afin de mieux prévoir les besoins, en fonction de ce que nous disent nos clients et de la situation de chaque pays. Certaines activités ont annoncé un afflux de commandes important dans les premiers jours du déconfinement. Nous serons là pour y répondre. Demain. Et après-demain. Car, nous sommes convaincus qu’à moyen terme, cette crise aura un impact profond sur le marché. Des clients nous ont déjà dit qu’ils envisageaient la relocalisation de certaines productions ou qu’ils souhaitaient privilégier les circuits courts d’approvisionnement et une production proche de leurs sites. Par exemple, en préférant le Bio de betterave au Bio de canne d’Amérique du Sud et de Thaïlande, ou la Stévia dont nous sommes le seul fabricant en Europe à concurrencer celui venu d’Asie.

#ledirect

"Normalité dans le chaos"

José Muguiro, directeur de Cristalco Ibérica

La crise a démarré très vite en Espagne. De grands événements publics, comme la Journée de la femme ou le match Real Madrid-Barcelone, ont été maintenus début mars à Madrid et Barcelone, ce qui a provoqué une propagation rapide du virus. Des mesures ont été prises à la hâte, sans que personne ne sache vraiment qui pouvait continuer à opérer. D’où une panique les premiers jours. Tous les clients posaient des questions sur les estimations de production, les stocks, les livraisons, que ce soit pour l’alcool ou le sucre. De nombreux clients du secteur de la RHF –nous ont appelés pour des plans de livraison, d'autres pour connaître nos plans d'urgence. Ces premières semaines d'enfermement, associées au chaos opérationnel dans lequel nous vivions ont été très éprouvantes. Mais, grâce au contact permanent avec les clients et au soutien total des équipes de Cristalco en France, nous sommes parvenus à renvoyer une image quasiment magique de normalité.

#ensemblecestmieux

Nous recevons beaucoup de messages de remerciements de nos clients pour notre adaptabilité et notre réactivité dans cette période inédite et compliquée. 
Ces messages sont partagés avec l’ensemble de nos équipes dans un espace dédié au suivi de cette crise dans notre intranet.
Ces remerciements sont importants et nous motivent.

#merci

Merci à chacun des maillons de la chaîne qui permettent à Cristalco de poursuivre son activité dans un contexte inédit :

  • Nos coopérateurs agricoles qui sèment les ressources de la prochaine récolte
  • Nos sites de production dont la flexibilité permet de s’adapter aux besoins inédits
  • Nos équipes françaises et européennes qui suivent et enregistrent les commandes, gèrent les flux documentaires et administratifs, fabriquent et conditionnent, mettent à disposition et chargent nos produits sur les camions, trains et bateaux
  • Nos partenaires logistiques qui prennent en charge nos produits, les transportent, les livrent partout en France et en Europe en traversant les frontières
  • Nos partenaires clients qui les transforment en produits alimentaires
  • Nos partenaires distributeurs qui mettent à disposition les produits de nos clients pour qu’ils finissent chez les consommateurs… que nous sommes tous !

Contactez Le responsable commercial BtoB

Par téléphone au

+ 33 (0)1 42 99 01 30